Swiss Alpine Music

L'instrument de musique national suisse

 

De tout temps, les bergers se sont servis d'instruments fabriqués dans des matériaux qu'ils trouvaient à proximité pour envoyer des signaux d'un alpage à l'autre. A partir du début du 19e siècle, le cor des Alpes, couramment utilisé par les vachers, se fait de plus en plus rare en Suisse. Ainsi, la première fête suisse des armaillis organisée en 1800 sur la prairie d'Unspunnen, près d'Interlaken, n'accueille que deux concurrents pour défendre les couleurs de cette discipline. Et en 1808, un seul sonneur se présente à Unspunnen!

Le cor des Alpes est alors menacé de disparition, et certains auteurs bernois s'en émeuvent. Ainsi, Franz Nikolaus König en 1814 : "On n'entend ni ne voit pratiquement plus de cor des Alpes. L'un des objectifs principaux de la fête d'Unspunnen était précisément de faire revivre la musique alpestre, un bel objectif en soi, mais qui a échoué."

Si le cor des Alpes a failli disparaître, c'est parce qu'il avait perdu sa fonction première de moyen de communication entre les bergers, moins présents sur les alpages, le fromage étant peu à peu produit dans les coopératives des vallées.

C'est grâce au Bernois Niklaus von Mülinen que la tradition du cor des Alpes n'a pas complètement disparu. En effet, il fit fabriquer, dans les années 1820, des instruments qu'il remit à de talentueux musiciens de Grindelwald formés ensuite au cor des Alpes entre 1826 et 1927.

Peu à peu, l'instrument retrouva sa place dans les processions et fêtes traditionnelles. En 1828, à Rheinfelden, près de Bâle, des habitants déguisés en bergers participèrent au carnaval, arborant pots à lait et cors des Alpes, dans le but de faire revivre les traditions alpestres. Enfin, à la fête des vignerons de Vevey en 1833, des bergers du canton de Fribourg jouèrent du cor pour symboliser leur profession.

Le cor des Alpes est décrit en 1827 par le musicographe belge Joseph Fétis comme "l'instrument de musique national suisse". A cette époque, il disparaît peu à peu des alpages, pour se transformer en attraction touristique. Tout comme l'edelweiss, il devient alors le symbole de la Suisse (même si d'autres cultures alpines l'ont elles aussi utilisé à des fins de communication).

Emblème des traditions helvétiques, le cor est aujourd'hui indissociable des défilés de l'Association suisse des jodleurs ou de la Fédération nationale des costumes suisses.

Unspunnen: le sport façon bras noueux - swissinfo

Cor des Alpes

© Copyright swissinfo | swissinfo - an enterprise of SRG SSR idee suisse