Swiss Alpine Music

Le jodel pur

 

Dans les régions alpines, telles que le Muotatal dans le canton de Schwytz, le pays d'Appenzell et le district autrichien de Scheibbs, on peut entendre des jodels de une à cinq voix sans paroles. Le «Jüüzli» du Muotatal compte de deux à trois voix.

Dans le Muotatal et dans les régions d'Appenzell, le quatrième niveau de la gamme majeure est toujours chanté comme un fa naturel (fa du cor des Alpes); il s'agit d'un ton situé entre le fa et le fa dièse.

Les «Zäuerli» et «Ruggusserli» d'Appenzell sont des jodels polyphoniques sans paroles qui sont toujours improvisés de nos jours. Lorsqu'une poignée d'hommes sont assis autour d'une table, un chanteur soliste entame souvent un jodel lent pendant que les autres recherchent un ton correspondant qu'ils chantent ou fredonnent pour accompagner la mélodie.

Le dernier jour de l'année ou l'ancien Réveillon du nouvel an du calendrier julien (le 13 janvier), les jodels polyphoniques sont chantés derrière des masques, une tradition qui renvoie le pays high-tech qu'est devenu la Suisse à ses origines primitives.

Le jodel pur

© Copyright swissinfo | swissinfo - an enterprise of SRG SSR idee suisse